a arrêté de faire pipi.

A première vue, ça peut paraître pratique (personne n’aime nettoyer un bac à litière) mais, en réalité, c’est très dangereux (je n’exagère pas, je l’ai lu sur Doctissimo).

Du coup, après une nuit passée à traquer la moindre goutte de pipi, j’ai attendu les premières heures du jour pour passer un coup de fil à la vétérinaire et obtenir un rendez-vous en début d’après-midi.

J’étais soulagée jusqu’au moment où elle m’a rappelée pour dire qu’en fait, c’était une urgence et qu’il fallait aller à la clinique des pipous TOUT DE SUITE.

J'ai mal au moumou

ANGOISSE!

PANIQUE!

ON SORT EN PYJAMA SANS SE LAVER LES DENTS!

Me voilà donc partie pour les urgences vétérinaires avec ma petite croquette sous le bras.

Là-bas, les docteurs lui ont fait passer plusieurs examens. Ils m’ont montré son pipi au microscope et ils ont dit que c’était une vilaine infection mais que comme il avait été pris en charge assez tôt, c’était pas trop grave.

Ensuite, pendant que le petit patient mordillait les câbles de l’ordinateur de la secrétaire, ils m’ont fait une ordonnance de médicaments hors de prix et puis on est rentrés pour que Marcel mange et que je puisse lui faire avaler sa pipette de traitement.

Je sais pas si vous avez déjà essayé d’administrer des médicaments à un chaton par voie orale, mais, en gros, ça ressemble assez à un championnat de free fight dans lequel les objets contondants seraient autorisés (j’ai les avant-bras d’une adolescente qui vient de se faire larguer via Facebook).

Enfin, la bonne nouvelle dans tout ça c’est que, dès le lendemain, il a fait pipi dans mon sac à main.

Infligé par Simone et WordPress | Design Roy Tanck