était d’augmenter la moyenne de mes facturations de 20% histoire de récolter des fonds pour l’achat d’une borne d’arcade de Puyo Puyo (je n’avais pas fait valider cette aspiration professionnelle par Pôle Emploi).

Bien sûr, c’était l’époque où j’étais encore fraîche et innocente et où j’ignorais que l’URSAFF allait prendre la moitié de mon argent (d’ailleurs, si je l’avais su, je n’aurais peut-être pas acheté des high heels sandals en daim violet et liserai python à plus de 400)(les talons sont si hauts que je n’arrive pas à marcher avec et je ne peux pas les revendre parce que mon chat en a mangé un bout).

Bref, cette année, j’ai appris de mes erreurs et mes objectifs sont plus modestes (je vise l’appareil à raclette ou la carafe filtrante Brita).

Infligé par Simone et WordPress | Design Roy Tanck